En route pour l’aventure !

2CV sur la route

Bon­jour à tous et à toutes. Voilà deux mois ! J’ai honte… Tant de choses à vous dire…

Pour com­mencer, Bucéphale et Alexan­dre une ami­tié inter­dite est sor­ti comme prévu le 12 juin, bien que cette sor­tie fût un peu chao­tique. J’ai eu mes pre­mières ventes le 12, mais les livres ne sont arrivés chez moi que le 13… D’où un léger retard. En plus, alors que, le 11 au soir, je ter­mi­nais l’e-book, qu’il était fin prêt, par­fait, au point ; le 12, quand j’ai voulu lancer l’e-book sur les sites de vente, Kobo, Ama­zon and co, plus rien ne mar­chait : l’e-book était… vide. Que s’est-il passé ? Je l’ig­nore encore. Il a fal­lu le recréer entière­ment. Cela m’a pris 3 jours.

Dur dur de s’auto-éditer…

M’en­fin, l’e-book et le livre papi­er sont là. Les ventes ne sont pas à la hau­teur de mes espérances, mais je suis con­tente quand même. Du 10 au 13 juil­let, j’é­tais à Bor­deaux pour une expo anti-cor­ri­da où j’ai présen­té mon roman aus­si bien que mon recueil de poésie Un Art de Vivre puisqu’il con­tient qua­tre poèmes anti-cor­ri­da. Bilan : 10 ventes sur les 3 jours : 7 romans et 3 recueils. J’ai aus­si pris quelques con­tacts. Le 17 juil­let, comme prévu, j’é­tais à Bedous. Pre­mière année que le petit vil­lage de mon­tagne organ­i­sait un salon du livre et j’e­spère bien qu’ils vont recom­mencer ! Pre­mier salon pour moi avec 4 livres, Un Art de Vivre (poésie), Réus­site sco­laire, j’aide mon enfant (guide pra­tique à usage des par­ents), Anna et la Dame du Fond de la Forêt (con­te écologique) et Bucéphale et Alexan­dre une ami­tié inter­dite (roman jeunesse) du coup, ce fut mon meilleur salon ! 11 ventes dans la journée ! 6 con­tes, 3 romans, 1 recueil et 1 guide. Il fai­sait beau, les touristes étaient au ren­dez-vous avec l’en­vie de cro­quer l’été à pleines dents et à pleines pages. Seul bémol, les organ­isa­teurs ne sont pas sûrs de recom­mencer l’an prochain.

De mon côté, je tra­vaille pour dévelop­per mes ventes en ligne, aus­si bien d’e-book que de for­mats papiers, con­sciente que si je n’y parviens pas, je ne pour­rais jamais vivre de ma petite mai­son d’édi­tion. Je me suis inscrite sur un site, Simplement.fr qui met en lien des blogueurs chroniqueurs avec des édi­teurs et des auteurs. Cela m’a valu plusieurs très belles chroniques sur mon con­te et sur mon roman. Pour l’in­stant toute­fois, il n’y a pas encore eu de réper­cus­sion dans mes ventes. Je tra­vaille à domes­ti­quer Mailchimp, pour des envois de mails lorsque j’ai une sor­tie de livre. Mais le site est entière­ment en anglais, ce qui n’aide pas. À côté de cela, Wifeo, l’hébergeur de mon site de vente www.edition-goutte-etoile.fr a décidé de mod­i­fi­er le mod­ule de bou­tique en ligne, ce qui me com­plique encore un peu la vie car il faut que je refasse tout (alors que le précé­dent mod­ule allait très bien…) En plus, comme si ça ne suff­i­sait pas, un jour sur deux, quand je veux me con­necter à mon inter­face, cela ne fonc­tionne pas… C’é­tait le cas hier, c’est encore le cas aujour­d’hui… Mais je ne me laisse pas abat­tre. Je sais que je vais y arriv­er, je dois y arriv­er. Je retra­vaille à met­tre mes livres sur l’I­book Store d’Ap­ple. Numéro 1 dans les ventes d’e-books en France. À cause d’un bug de leur serveur, cela ne marche pas, j’avais déjà essayé à plusieurs repris­es, sans jamais de résul­tat. À l’époque, leur for­mu­laire de con­tact buguait aus­si… Aujour­d’hui ce n’est plus le cas et j’échange des mails quo­ti­di­ens avec eux depuis 8 jours env­i­ron. Je ver­rai bien où ça me mène. Sur les con­seils d’autres auteurs auto-édités de Face­book, j’ai ouvert, il y a 3 jours à peine, vrai de vrai, un compte Twit­ter. @GouttedEtoile . Je vous invite à m’y retrou­ver. Hier, j’ai créé ma page auteur sur Ama­zon et j’ai changé le résumé de Bucéphale et Alexan­dre sur les dif­férents sites de vente pour le ren­dre plus attrac­t­if. Bien sûr, je ne compte pas m’ar­rêter là.

L’en­jeu est de taille, car si je prévois d’en vivre, je dois aus­si être crédi­ble en tant qu’éditrice. Com­ment en effet ven­dre les livres d’autres auteurs si je ne parviens pas à ven­dre cor­recte­ment les miens… Réflex­ion des plus légitimes en ce moment car… J’ai accep­té de pub­li­er le recueil de nou­velles que j’ai reçu suite au salon du livre d’Oloron. Par ailleurs, je devrais recevoir dans les jours et les semaines de nou­veaux man­u­scrits suite à une dis­cus­sion entre auto-édités sur Face­book. Pour gag­n­er un peu plus, j’ai décidé, si je con­tin­ue de pro­pos­er de l’édi­tion à compte d’édi­tion pour les auteurs qui souhait­ent dif­fuser leur œuvre, de pro­pos­er pour ceux qui écrivent pour le cer­cle privé (genre mémoires ou autre), de l’édi­tion à compte d’au­teur. Dans ce cas pré­cis, il ne me sem­ble pas que cela soit une arnaque puisqu’il ne s’ag­it pas de laiss­er miroi­ter monts et mer­veilles à l’au­teur en question.

Côté pub­li­ca­tion, j’ai fait faire la pre­mière cor­rec­tion de mon con­te L’autruche qui voulait vol­er. Le sec­ond cor­recteur et l’il­lus­tra­trice (que j’ai con­tac­té égale­ment) ne m’ont pas encore répon­du, mais cela ne m’in­quiète pas, été oblige. Je les recon­tac­terai à la fin de la semaine si je n’ai tou­jours pas de réponse.

Côté écri­t­ure, je suis tou­jours sur mon roman Au seuil du monde. Il y a quelques jours, j’ai décidé de le repren­dre presque entière­ment. Suiv­ant les moments, cette déci­sion me laisse soit sere­ine, soit per­plexe. J’ai étof­fé les pre­miers chapitres et j’ai com­mencé la réécri­t­ure pro­pre­ment dite à compter du chapitre 4 ce matin… Compte tenu de ma per­plex­ité spo­radique, j’ai con­servé sur mon ordi la ver­sion précé­dente. S’il s’avère que j’ai eu tort d’ef­fectuer ce retour en arrière, cette reprise, je pour­rai tou­jours revenir à la ver­sion première.

Voilà pour les news, en espérant ne plus vous laiss­er si longtemps sans nouvelles.

Don­nez-moi votre avis sur ces deux mois, je suis preneuse.

 

Arti­cle pub­lié pour la pre­mière fois sur Overblog le 12 août 2018.

 

Mes livres

Bucéphale et Alexandre une amitié interdite : sortie le 12 juin

Couverture de Bucéphale et Alexandre une amitié interdite

Bon­jour à tous et toutes. Voici la mag­nifique cou­ver­ture de Bucéphale et Alexan­dre une ami­tié inter­dite. Je ne suis pas venue vous voir depuis un cer­tain temps et je m’en excuse. Comme annon­cée dans le titre de cet arti­cle, la sor­tie de ce pre­mier roman est le 12 juin 2018. Le livre est fini et à l’im­pres­sion. J’ai décidé, pour lancer le livre, de 5 % de réduc­tion sur son prix de vente de 7,80 € en papi­er et de 2,99 € en e‑book. Lequel est en cours de final­i­sa­tion. J’ai égale­ment décidé, pour lancer le livre, d’of­frir 1 exem­plaire au for­mat papi­er et 3 au for­mat e‑book. Pour cela, il vous suf­fit de vous faire con­naître sur ma page Face­book d’autrice : https://www.facebook.com/MarjolainePauchetauteur2015/ De plus, j’ai décidé que 6 % des béné­fices du livre iraient à la lutte con­tre la cor­ri­da. J’e­spère donc d’au­tant plus que celui-ci marchera.

 Oloron, le 25 et le 26 mai, tout s’est très bien passé. J’ai fait 6 ventes dont 4 recueils de poèmes. Oloron est une ville de poètes. Les deux autres livres étaient des con­tes. J’ai aus­si eu l’oc­ca­sion de décou­vrir un autre salon du livre, le 17 juil­let (ce qui tombe bien car juil­let et août sont tou­jours des mois creux pour moi sur les ventes), à Bedous. En revanche, le salon de Luchon du 29 juin au 1er juil­let a lui été annulé, les organ­isa­teurs ayant eu des problèmes.

J’ai, enfin, deux man­u­scrits à lire, un roman et un recueil de nou­velles. J’e­spère qu’ils me con­va­in­cront et que je pour­rais les éditer.

Et vous, serez-vous ten­té par l’aven­ture de Bucéphale et d’Alexan­dre ?

 

Arti­cle pub­lié pour la pre­mière fois sur Overblog le 08 juin 2018.