Des formations et du marketing

Bon­jour à tous et à toutes. Ce mois-ci, j’ai com­mencé la for­ma­tion sur la pub Ama­zon. Elle est tou­jours en cours. Je croise les doigts quant à ses retombées sur mes ventes.

formation

Mais ce n’est pas tout, puisque je me suis aus­si inscrite entre sep­tem­bre et la fin d’an­née, pour des for­ma­tions dédiées aux petits édi­teurs et organ­isées par le Cen­tre région­al du livre du Grand-Est. Les places sont lim­itées et je ne sais pas encore si je suis retenue. Cer­taines for­ma­tions sont gra­tu­ites, d’autres payantes. Si je suis prise, je pour­rai peut-être avoir une aide pour financer celles qui sont payantes. Bien sûr, je vous tiendrai au courant.

J’ai vu un expert-compt­able ven­dre­di. Je voulais savoir com­ment je pou­vais embauch­er un web­mar­ke­teur. Résul­tat : la marge que je m’oc­troie sur mes livres est trop faible pour que je puisse me per­me­t­tre ce genre de dépense… J’en­rage. Mais du coup, j’ai bien fait de ne pas me lancer à l’aveu­glette. (Ce que de toute façon, je ne fais jamais). Il va donc fal­loir que je me prévois une marge plus impor­tante sur les prochains livres que je sortirai.

Côté écri­t­ure, plus rien n’a­vance. Je suis vic­time depuis quelques jours d’une over­dose vis-à-vis de mon roman Guerre uni­verselle. Je n’avais encore jamais écrit un livre aus­si long et même si j’aime l’écrire, l’his­toire (som­bre) com­mence à me peser. En atten­dant, comme j’é­tais en retard dans le recopi­age sur ordi­na­teur, je m’y colle chaque matin en lieu et place de l’écri­t­ure afin de ne pas per­dre le fil. Je pense de plus en plus sérieuse­ment à repren­dre les dernières pages écrites. Les étof­fer ? Les cor­riger sim­ple­ment ? Les réécrire ? Je ne sais pas encore. Mais l’idée me travaille.

À côté de cela, l’il­lus­tra­tion de mon con­te La vraie his­toire du loup avance et j’en suis ravie. En revanche, la cor­rec­tion du roman que je souhaite pub­li­er en sep­tem­bre, le Sys­tème, de Todd Ander­son, et la réécri­t­ure des pages pro­duit de mon site de vente piéti­nent par manque de temps. Je con­fierai bien la cor­rec­tion à un cor­recteur. J’en ai main­tenant plusieurs sous le coude. Mais le man­u­scrit est très gros, près de cinq cents pages, et je ne suis pas cer­taine d’avoir de quoi financer une telle dépense. Surtout que, cor­rec­trice, je peux m’en pass­er. Puis-je m’en pass­er ? Si seule­ment les journées fai­saient trente heures…

Bouton pour découvrir mes livres

Formation en ligne

Bon­jour à tous et à toutes. Aujour­d’hui, quelques nou­velles, bonnes et moins bonnes. Tout d’abord, je me suis inscrite à une for­ma­tion en ligne pour appren­dre à faire des pub sur Amazon.

Formation

Comme tou­jours dans la pub, le retour sur investisse­ment n’est pas garan­ti. Mais la for­ma­tion est pro­posée par Anaïs Wais du site Vivre de ses romans grâce auquel je m’é­tais for­mée sur les dédi­caces. J’ai donc con­fi­ance dans la qual­ité de l’en­seigne­ment dis­pen­sé. La for­ma­tion démar­rera d’i­ci une semaine env­i­ron et devrait dur­er à peu près un mois. Bien enten­du, je vous en reparlerai.

Autre bonne nou­velle, la sor­tie d’Anna et les Mar­guerite s’est déroulée comme prévu, sans ani­croche. Cepen­dant, le livre ne fait pas un aus­si bon démar­rage que les tomes précé­dents. Il est encore trop tôt pour en déter­min­er la cause et les ventes sont mal­gré tout au ren­dez-vous. Nous ver­rons com­ment cela évolue. J’ai un salon d’au­teur dimanche prochain à Luxeuil-les-Bains et j’e­spère que le con­te y séduira de nou­veaux lecteurs.

Quant à mon roman Guerre uni­verselle, j’en ai repris l’écri­t­ure. La vraie his­toire du loup est en cours d’il­lus­tra­tion et Envol, le recueil de nou­velles d’Hélène Cham­baud est par­ti à l’im­pres­sion la semaine dernière, sa sor­tie est prévue pour le 19 juin et il est déjà disponible à la pré­com­mande sur le site de la mai­son d’édi­tion. Avis aux amateurs… 😉

Côté dédi­caces, mal­gré l’amélio­ra­tion de la sit­u­a­tion san­i­taire, la majorité des libraires sont encore très frileux pour organ­is­er ce type d’événe­ments. Hélas… Car cela ne me facilite pas la tâche comme vous pou­vez l’imaginer.

J’ai égale­ment cher­ché un ou une professionnel·le à charg­er de mon web-mar­ket­ing. Mais à l’év­i­dence, ils ne sont pas dans mes moyens. Je suis donc tou­jours en quête d’une solu­tion effi­cace. Per­son­ne qual­i­fiée à bas coût, for­ma­tion effi­cace, peu cher et acces­si­ble aux néo­phytes, etc.  Car ma vis­i­bil­ité et mes ventes aug­mentent certes sur le site de ma mai­son d’édi­tion, mais très lente­ment. Trop lente­ment. Tou­jours est-il qu’en mai, j’ai pour la pre­mière fois franchi la barre sym­bol­ique des 100 € de chiffre d’af­faires sur mon site de vente edition-goutte-etoile.fr. Une étape encour­ageante. Pour­tant, je ne saurai en rester là. Pour vivre, il faut encore et tou­jours décu­pler mes ventes en ligne. C’est pourquoi cette for­ma­tion sur la pub Ama­zon est si impor­tante. Si je me débrouille bien et parviens, grâce à elle, à aug­menter mes ventes sur Ama­zon de façon con­séquente et in fine, mon chiffre d’af­faires, cela pour­rait me per­me­t­tre de financer d’autres for­ma­tions plus général­istes sur le web-mar­ket­ing ou bien de rémunér­er une per­son­ne qui s’en charg­erait pour moi.

D’au­tant que les dépens­es vont s’ac­cu­muler au cours des prochaines semaines : il fau­dra bien­tôt pay­er l’im­pres­sion d’Envol, l’il­lus­tra­tion de La vraie his­toire du loup. À cela va s’a­jouter la réim­pres­sion d’Au seuil du monde et de Bucéphale et Alexan­dre une ami­tié inter­dite dont le nom­bre d’ex­em­plaires com­mence à baiss­er. Et bien sûr, il faut encore compter la cou­ver­ture, la cor­rec­tion et l’im­pres­sion du Sys­tème, roman mi-thriller mi-utopie que je dois éditer dans l’idéal en septembre…

Bouton pour découvrir mes livres

Anna et les Marguerite

Bon­jour à tous et à toutes. Quelques bonnes nou­velles, quelques mau­vais­es… Pour com­mencer, meilleure nou­velle du mois, Anna et les Mar­guerite, le troisième volet des aven­tures d’An­na est enfin à l’im­pres­sion. Date de sor­tie : le 28 mai. Cepen­dant, il est d’ores et déjà disponible à la pré­com­mande pour celles et ceux que ça intéresse. Et allez‑y vite, car j’ai déjà eu plusieurs commandes ! 😉Couverture Anna et les Marguerite

L’il­lus­tra­tion a pris du temps, mais je suis ravie du résul­tat. Comme d’habi­tude me direz-vous… 😉

Côté illus­tra­tion, je viens de choisir Aurore Buis­son, l’il­lus­tra­trice du con­te La poule qui voulait être maman que j’avais édité pour illus­tr­er mon nou­veau con­te : La vraie his­toire du loup. J’ai hâte d’y être. Cela fait telle­ment longtemps que j’at­tends de sor­tir ce livre. J’ai vrai­ment hâte de l’avoir entre les mains et de décou­vrir la réac­tion de mes lecteurs quand je leur présen­terai. Ce livre me tient à cœur car réha­biliter ce pau­vre loup est primordial.

Mais ce ne sont pas les seules nou­velles, car avant de sor­tir La vraie his­toire du loup, je dois sor­tir Envol, le dernier recueil de nou­velles du trip­tyque d’Hélène Cham­baud. J’ai déjà sor­ti le tome 1,  Chrysalide, le tome 2, Papil­lon. Il est temps de sor­tir le tome 3.

Si l’ac­tu­al­ité est riche en sor­ties, elle est en revanche pau­vre en écri­t­ure. Depuis ma chute dans les escaliers (dont je suis par­faite­ment remise), j’ai du mal à me motiv­er pour écrire. Les idées sont tou­jours là, mais plus l’en­vie. Étrange… J’e­spère que ça ne dur­era pas.

La fréquen­ta­tion du site de ma mai­son d’édi­tion a forte­ment aug­men­té en avril et j’en suis ravie, pas­sant de cent quar­ante-deux vis­i­teurs sur le mois de mars à cinq cent quar­ante en avril. Le tout grâce à quelques chroniques et une en par­ti­c­uli­er d’une impor­tante influ­enceuse. Cepen­dant, les ventes, elles, n’ont que peu bougé, à peine frémi.

Je n’ai pas pu avoir la sub­ven­tion que je visais et dont je vous par­lais le mois dernier à cause des fameux 50% de livres qui ne doivent pas être de moi. Cette année, j’avais prévu d’en sor­tir cinq ou six, il y en aura qua­tre. Tant pis. Tout ce que j’e­spère, c’est que mes prochaines dédi­caces ne soient pas annulées. Bien évidem­ment, je vous tiendrai au courant.

Bouton pour découvrir mes livres