Neige

Paysage de neige

Neige

Paysage blanc

Arbres dénudés

Flo­cons tourbillonnant

Hiv­er glacé.

 

Froide journée

Neige immac­ulée

Cœur enivré

Âme apaisée.

 

Doux flo­cons,

Frag­iles flocons

Ten­dre cocon

Neige papil­lon.

 

Terre immac­ulée

Vent glacé

Décor mys­tique

Bon­heur magique.

 

Fille d’Euphrosyne

Neige divine

Vive fraîcheur

Blanche douceur.

 

Douce neige

Belle neige

Frag­ile neige

Divine neige.

 

© Copy­right Mar­jo­laine PAUCHET

Y es-tu ?

Photo de loup

Y es-tu ?

—Loup, y es-tu dans cette France sauvage ?

—Oui, mais on veut m’imposer servage.

—Loup, pourquoi cro­ques-tu les moutons ?

—Il faut bien que je nour­risse mes rejetons.

 

—Loup, y es-tu dans cette France d’élevage ?

—Non, de loin, de près, ils m’ont tué

Car je voulais rester sauvage.

—Mais pour­tant je te croy­ais protégé.

 

—Je n’étais pas là alors. Depuis, revenu,

J’ai tou­jours était combattu.

—Mais, et ceux qui font respecter la loi, les élus ?

—Ceux-là jamais ne m’ont défendu.

 

—Loup, nous t’avons tué, tu es revenu, reste.

—Non, ils me tueront encore, c’est manifeste.

—Loup, revien­dras-tu dans cette France sauvage ?

—Dans cette France, point de sauvage, que du servage.

 

—Mais alors, sans toi, que deviendrons-nous ?

—Vous ne vous souciez pas de moi,

Devrais-je, moi, me souci­er de vous ?

—Oui, sois meilleur que nous. Sois

Notre honte, notre étoile, notre lumière

—Mon sang tapisse vos clairières.

 

—Loup, si nous te per­dons encore,

C’est que nous ne sommes pas dignes

De toi. Mais où te retrou­ver alors ?

—Dans vos songes, je ferais signe.

 

© Copy­right Mar­jo­laine PAUCHET

Tentative

Oiseau chante sur sa branche une jolie tentative sur fond de ciel en taches blanches

Tentative

 

Quelques tach­es blanches

Dans l’im­mense voûte bleue

Comme une gomme qui déclenche

Un léger voile heureux

 

Un chant long et soyeux

D’un per­choir vert et bleu

S’élance à tire d’ailes

Comme une mag­ique ombrelle

 

Ailes gris­es, ailes planent

Au-dessus du grand ciel

Goû­tent la Vie diaphane

Et la Lib­erté jumelle

 

Bel oiseau, grand céleste,

Que jamais on ne te prenne

Ta Lib­erté ; un tel geste

Et ta Vie s’ef­face sous la peine.

 

© Copy­right Mar­jo­laine PAUCHET

Mes livres