Édition, blog, site, tout bouge, tout change

Bonjour à tous et à toutes. Beaucoup de projets en perspective !

S'envoler

Côté blog, je vais tout retravailler, encore, les deux précédents remaniements de mon blog ne sont pas achevés, que j’ai déjà le troisième sur les rails. Cette fois, le remaniement va être plus important et j’envisage même de transférer le blog sur un autre hébergeur qu’OverBlog. Mais la décision n’est pas encore ferme et définitive. Je voudrais augmenter le trafic sur mon blog et réduire le taux de rebonds qui est assez important pour l’instant.

Je suis encore en train de chercher l’hébergeur idéal. Je pensais aller sur WordPress, mais pas la possibilité de mettre en gras, en italique, de souligner, de justifier… Ou alors c’est moi qui ne suis pas douée (tout à fait possible aussi). Bref, il faut que j’apprenne à maîtriser la bête avant de me prononcer.

De toute façon, le rythme des articles ne changera pas. En revanche, je cherche un nouveau type d’articles à proposer. Si vous avez des idées, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

Côté site de vente, j’envisage aussi du changement. Je voudrais créer des sous-catégories, offrir la possibilité de payer par carte : pour l’instant, les personnes qui commandent sur mon site ne peuvent payer que par Paypal ou par chèque. Bref, il faut que je trouve l’hébergeur qui me permette tout ça, sans perdre les fonctionnalités que j’ai déjà. C’est que pour évoluer et faire évoluer ma petite entreprise, je dois en passer par là. Il est tant de muer et d’abandonner sa précédente peau derrière soi, pour devenir plus grande, plus forte.

Côté réseaux sociaux, en ce moment, j’avoue, je n’arrive pas à y aller, je n’ai rien à y mettre. Je sais pourtant qu’ils font partie intégrante de la communication sur Internet, mais j’ai trop la tête à mille choses pour ça. Trop à faire. Et quand enfin je souffle, j’avoue, l’envie d’aller sur le net pour quoi que ce soit n’est guère là.

Côté sorties livresques, comme je l’avais annoncé, il y en a trois en trois mois ! La première sortie, La poule qui voulait être maman, d’Aurore Buisson, s’est faite le 21 juillet et connaît un excellent démarrage. Un des meilleurs de tous les livres que j’ai sortis jusque là ! Je suis ravie et bien sûr, son autrice aussi.

Vous pouvez découvrir le conte sur Amazon ou à cette adresse : edition-goutte-etoile.fr

Couverture de La poule qui voulait être maman

Fin août, doit sortir le deuxième tome du triptyque de nouvelles d’Hélène Chambaud : Papillon. J’avais déjà édité le premier tome, Chrysalide.

Hélène ayant gagné un concours de nouvelles, elle avait gagné une édition par Edilivre. Malheureusement, elle avait dû signer une clause d’exclusivité, ce qui m’avait empêché d’éditer Papillon. Aujourd’hui, la clause est enfin levée et l’aventure peut donc se poursuivre avec la Goutte d’Étoile.

En fin de semaine dernière, j’ai achevé de recorriger le manuscrit dans lequel Edilivre avait laissé de nombreuses coquilles et je m’attelle maintenant à la couverture. J’espère que cela ne sera pas trop long, il n’y a que quelques modifications de format à faire, retirer le logo d’Edilivre, mettre le mien, ainsi que le nouveau code barre et le nouvel ISBN.

Bien sûr, ils sont déjà disponibles sur Amazon. Sur le site de la Goutte d’Étoile, vous pouvez aussi trouver Chrysalide. Quant à Papillon, il le sera bientôt.

Couverture de Chrysalide

Et enfin, en septembre, si possible dans la première quinzaine, sortira mon roman Au seuil du monde. J’ai eu le temps d’étudier le BAT, de retravailler quelques erreurs de mise en page, d’ajouter la carte, de peaufiner la couverture. Bref, j’espère que mes lecteurs seront au rendez-vous.

Couverture de Au seuil du monde

Côté dédicaces, tout va toujours aussi lentement. Et pour ce qui est du marché de Xonrupt, c’est une grosse déception. Mercredi dernier, le troisième, a été le meilleur des trois et je n’ai fait que dix ventes. D’après mes voisins de stand, des habitués du marché, les deux prochains mercredis seront les meilleurs. Nous verrons…

Un gros plus, de fait la plupart des ventes de La poule qui voulait être maman viennent d’Internet et j’espère que cela va y lancer mes ventes pour de bon. Je croise les doigts.

 

Article publié pour la première fois sur Overblog le 03 août 2020.

 

Mes livres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :