Foire EcoBio de Colmar

Bonjour à tous et à toutes. Je n’ai pas grand chose à vous annoncer ce mois-ci. Mais je dois dire que ce que j’ai est intéressant. J’ai inscrit ma maison d’édition à la foire EcoBio d’Alsace qui se tiendra à Colmar les 26, 27, 28 et 29 mai à la foire expo. Ce sera la première fois que j’irai, mais j’en ai de bons échos et il faut que je travaille ma visibilité.

Foire EcoBio d'Alsace à Colmar

Il n’y a plus qu’à croiser les doigts. La place est relativement cher (très cher pour moi, très abordable suivant les critères du secteur), donc c’est du quitte ou double. Le samedi 28, Karima Manaa qui a écrit Ombres et lumières en poésie sera avec moi sur le stand. J’ai l’impression que c’est une nouvelle aventure qui commence. Où cela va-t-il me mener ? C’est une bonne question.

Je reprends progressivement le chemin des écoles. J’en ai une à visiter en fin de semaine. Je dois en contacter d’autres, prendre d’autres rendez-vous. J’espère que la série noire dont je vous parlais la dernière fois est passée.

Le site de la maison d’édition a fait peau neuve sous les conseils de la personne qui m’aide dans ma com’. Pour autant, tout n’est pas fait, mais j’ai retrouvé toute ma motivation et me sens à nouveau la force d’en découdre pour propulser ma petite entreprise. J’ai d’ailleurs rencontré la semaine dernière un autre éditeur, par le plus grand hasard, lors d’une dédicace. Pas un gros éditeur, non, un petit, quoique sans doute avec une entreprise un peu plus développée que la mienne. Nous nous sommes promis une aide mutuelle (partage de connaissances, de bons procédés, d’adresses dans nos départements respectifs (il est en Alsace)) et nous devons d’ailleurs nous recontacter cette semaine.

J’ai été aussi ravie de voir que si mon nouveau conte Anna et le jardin de Mme Suzanne, sorti comme prévu le 12 avril, avait du mal à se lancer sur Internet, les lecteurs sont au rendez-vous en dédicace. Côté écriture, j’ai décidé de mettre en pause ma série Ultimate et de commencer l’écriture de Sortie du Tartare, premier tome de ma série Le mythe olympien. Et quelle joie, quel bonheur ! Il s’écrit presque tout seul. J’ai eu du mal à m’arrêter d’écrire ce matin pour me consacrer à ma maison d’édition. C’est dire ! :’-D J’étais un peu inquiète, il est vrai, lorsque j’ai pris la décision de mettre Ultimate en pause pour commencer Sortie du Tartare. Allais-je retrouver mes idées sur ce roman qui me trotte dans la tête depuis si longtemps ? Allais-je arriver à l’écrire, à trouver l’angle d’attaque ? Je n’étais sûre que d’une chose, je ne voulais pas faire le forcing plus longtemps sur Ultimate. Je voulais laisser décanter pour que la solution vienne en son heure. J’ai donc commencé mes recherches sur la mythologie grecque. Moi qui ai toujours aimé ça, cela m’a remis une foule de choses en tête que j’avais oubliées. J’en ai appris d’autres et combien d’idées trouvées pour mon roman ! Combien de pistes ! de personnages que je n’avais même pas pensé à faire intervenir. Cela rendra à coup sûr l’histoire plus riche et j’espère meilleure ! Le comble, c’est que c’est en quittant (pour mieux y revenir plus tard) Ultimate, que des idées ont commencé à me venir pour le tome 1. Preuve que c’était bien la chose à faire. Me voici donc embarquée de plain-pied dans Le mythe olympien, série de deux romans fantastiques. Je vais essayer d’écrire vite le premier tome, car je ne veux pas laisser mes fans sans un nouveau roman trop longtemps et j’espère donc sortir ce premier volet pour 2023.

Mais ce n’est pas ma seule nouvelle côté romans : j’ai peut-être trouvé – enfin – oserai-je dire, un roman à éditer. De la fantasy. Je ne vous en dit pas plus sur ce point, car rien n’est encore fait, rien n’est encore signé. Le contrat d’édition est en discussion avec l’autrice. Je suis confiante : on est toutes les deux motivées par l’aventure. Pour autant, je ne préfère pas m’emballer. Si tout se passe bien et que le contrat est signé, je vais tenter une édition pour le quatrième trimestre. Chose compliquée sans doute, car le roman est très gros et que cette édition va donc coûter cher.  J’anticipe d’ores et déjà sur le plan financier. Nous verrons.

Bouton pour découvrir mes livres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :