Interview : Anaïs W.

Bonjour à tous et à toutes.

Voici la troisième interview que je vous propose, celle d’une romancière à succès dont je vous recommande les romans. Elle est auto-éditée, très souriante et accessible : Anaïs W.

 

Photo d'Anaïs W.

Ton nouveau roman, Suivre les vagues Tome 1 : À contre-courant, raconte l’histoire d’une jeune femme qui risque de se perdre dans une histoire d’amour. C’est bien ça ? Que peux-tu ou veux-tu nous dire sur ce livre ?

Couverture de Suivre les Vagues

Suivre les vagues est mon cinquième roman et il sera en deux tomes. Le premier est sorti le 25 mai dernier. Nous suivons Éléa, une jeune trentenaire, qui cherche à s’affranchir de ses peurs, de ses doutes pour être enfin elle-même. Mais ça veut dire quoi « être soi-même » ? Comment savoir si on est sur le bon chemin ? Comment transformer sa vie face aux doutes ?
Dans cette histoire, il y a un fond de romance, cet homme qui vient semer la zizanie dans son évolution, mais le développement personnel est aussi mis en avant. Je souhaite que les réflexions de mon personnage, les outils qu’elle utilise soient une source d’inspiration concrète pour mes lecteurs, bien plus que dans mes précédents livres.
Toutes les informations sur Suivre les vagues sont sur cette page : https://anaisw.com/suivre-les-vagues/ avec la couverture, le résumé… et les premiers chapitres !

Un autre de tes romans, Juste puni, est sorti il y a un an. Il s’agit d’un tout autre genre, je crois, puisqu’il raconte l’histoire d’un enfant battu. Es-tu, comme moi, une touche-à-tout ou bien as-tu un genre de prédilection ?

Couverture de Juste puni

Oui, je suis assez touche-à-tout à condition que cela concerne « l’humain ». Quel que soit le genre, j’aime les histoires initiatiques où le personnage est amené à se surpasser, à se remettre en question. Le genre vient ensuite de lui-même en fonction de mon inspiration et se dessine en fonction de l’ambiance du roman. Pour Juste Puni, par exemple, ou Au-delà des tours, les libraires tendent à dire qu’il s’agit d’une ambiance « polar » par ce côté un peu plus sombre et brutal caractéristique… sans parler du suspense toujours très présent !

Tu as un grand succès, tes livres s’arrachent littéralement. Peux-tu donner ta recette ou au moins un conseil ou deux aux lecteurs en herbe qui vont lire cette interview ?

Couverture de Au-delà des tours

Mon succès, je le dois à mes lecteurs ! Les lecteurs qui me connaissent déjà et me soutiennent, ceux qui ont des blogs et qui partagent leur lecture… Chaque partage me donne une nouvelle chance d’être découverte par de nouveaux lecteurs potentiels grâce au bouche-à-oreille, à leur commentaire. Ma recette est donc de bien s’entourer et d’être toujours sincère. 🙂

Tu parviens à faire ce dont beaucoup rêvent : tu vis de ta plume. Tu as même créé un blog où tu rédiges des articles sur le sujet. Comment t’est venue cette idée ?

Dès mes débuts en auto-édition, j’ai partagé mon expérience sur un blog au fur et à mesure de mon apprentissage. C’est finalement dans la continuité de ce que je fais dans mes romans : j’avance dans la vie, je découvre des choses (sur l’auto-édition… ou sur moi-même…) et je les partage avec les auteurs ou mes lecteurs, à travers un blog ou mes romans.

Revenons à tes livres. Lequel est ton plus gros succès à ce jour ?

Couverture L'espoir au corps

Mon plus gros succès a été L’espoir au corps, publié en 2017, qui a conquis plus de 6000 lecteurs dans les 6 premiers mois après sa sortie. Il a profité de quelques coups de main d’Amazon (ce qui n’est pas négligeable) avec des Promos du mois ou des Offres Éclaires. Je pense que la couverture et le titre ont beaucoup plu. Même si Juste Puni et Suivre les vagues n’ont pas connu une telle avalanche de lecteurs, leur succès n’est pas moins à apprécier ! Les commentaires sont toujours extrêmement positifs et les lecteurs s’accumulent petit à petit, toujours au rendez-vous.

Tu prévoies une prochaine sortie pour septembre ou octobre. Mets-nous l’eau à la bouche !

Cela mettra surtout l’eau à la bouche de ceux qui ont lu le tome 1 de Suivre les vagues, puisqu’il s’agit du tome 2 ! Une chose est sûre, d’après leurs commentaires, je peux déjà vous dire que vous n’êtes pas au bout de vos surprises. 🙂 J’ai demandé à mes lecteurs ce qu’ils attendaient de cette suite et même si je réponds à quelques-unes de leurs demandes… ils ne s’attendront pas à certains évènements ! En tout cas, le tome 2 de Suivre les vagues sera dans la continuité du tome 1 : un roman feel-good mêlant développement personnel sur fond de romance. Les questionnements d’Éléa, le personnage principal, sont différents, mais pas moins prenants !

Quels sont, selon toi, les ingrédients d’une histoire réussie ?

D’abord la capacité de l’auteur à susciter des émotions liées au déroulement de l’histoire (envie, frustration, surprise…) et aussi liées aux personnages eux-mêmes et à leurs parcours (attachement, mécontentement, colère, tristesse…). Mes lecteurs me disent assez souvent qu’ils sont complètement projetés dans le vie de mes personnages et qu’ils ne parviennent plus à s’en défaire. Ce qu’ils ont lu et vécu à leur côté reste pendant un long moment dans leur esprit. Pour moi, c’est donc un élément essentiel d’une histoire réussie : les émotions.
Ensuite, il y a forcément les bases : que l’histoire soit bien menée, pas ennuyante (rebondissements, suspense) et qu’elle apporte quelque chose aux lecteurs (du divertissement, un moment de réflexion…).

Ton auteur·e préféré·e ? Ton livre préféré ? Pourquoi ?

Mon auteure préférée est J.K. Rowling et mes livres préférés sont les Harry Potter. Ce que j’aime chez cette auteure, c’est sa capacité à entraîner le lecteur dans un univers complexe, où tout se croise et s’entremêle. Ce que j’aime beaucoup aussi, ce sont les valeurs qu’elle partage à travers ses écrits : l’amitié, le courage, la persévérance et la détermination.

Voilà, c’est tout pour cette interview, j’espère qu’elle vous a plu et je vous encourage à découvrir le blog d’Anaïs sur : https://anaisw.com/romans/

 

Interview publiée pour la première fois sur Overblog le 15 juillet 2019.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :