Interview : Aurore Buisson

Bonjour à tous et à toutes. Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle interview, celle de l’autrice de La poule qui voulait être maman, joli petit conte que j’ai décidé d’éditer et qui sort le 21 juillet : Aurore Buisson.

Photo d'Aurore Buisson

Aurore, La poule qui voulait être maman est votre premier livre. Vous l’avez écrit et illustré. Comment vous est venue l’idée ?

Il y a deux ans, l’une de nos poules (nous en avions plusieurs, ainsi qu’un coq) s’est mise spontanément à couver. Il y avait plusieurs œufs, et j’ai été émue de constater qu’elle ne bougeait jamais de son nid. Garder ses œufs au chaud était sa priorité tandis que les autres allaient manger et gambader au jardin.

Couverture de La poule qui voulait être maman

Quand les poussins sont nés, j’étais comme une enfant devant ces petites boules jaunes et duveteuses ! Notre petite poule se promenait avec eux, les faisant tous rentrer sous ses ailes au moindre danger. Avec mes filles (2 et 5 ans à l’époque) nous nous sommes passionnées pour cette naissance et l’évolution de ces poussins.

Cela m’a inspiré cette histoire. J’avais envie d’écrire pour les enfants depuis longtemps, et j’avais également envie que cela mette en avant la cause animale.

Avez-vous aimé écrire ce livre ?

Oui, je l’ai écrit d’une traite ! J’ai pris une feuille, un stylo et elle est sortie naturellement de mon esprit. Je l’ai retravaillée plus tard mais globalement elle m’est venue assez instinctivement.

Pourquoi choisir d’écrire pour les enfants ?

D’abord parce que je suis moi-même maman et que lire des histoires à mes enfants est ce que je préfère faire avec elles. Partir ensemble dans une histoire, dans un monde imaginaire et poétique, avec de belles images, cela me fait du bien autant qu’à elles.

Mais écrire pour les enfants est également important pour moi car c’est un public que j’apprécie : les enfants sont ouverts et purs, sensibles aux choses essentielles. Ils sont notre avenir et il faut prendre soin d’eux, leur apporter les bons éléments, les bonnes informations pour en faire des adultes sains, bons et heureux.

Y aura-t-il d’autres livres ?

Oui, je travaille actuellement sur ma deuxième histoire pour enfants, qui aborde la peur et plus particulièrement la phobie chez l’enfant.

Vous êtes avant tout illustratrice, je crois. Avez-vous déjà illustré d’autres livres que le vôtre ? Si oui, pouvez-vous en citer ?

En effet, je suis illustratrice, et j’ai fait toutes sortes de travaux dans ce domaine, de l’affiche événementielle à l’illustration pour tout-petits. J’ai illustré, entres autres, la couverture du livre Astral, tome 1 Le Totem de VS Nobius, dont il a été très satisfait.

Couverture de Astral

Les animaux ont l’air d’être importants dans vos illustrations. Pourquoi ?

La cause animale me tient beaucoup à cœur. Ce que la société d’aujourd’hui leur fait subir, avec les pratiques d’élevages en cage, en masse, le dénigrement de leur sensibilité et de leur intelligence, me révolte. J’ai pas mal milité avec des associations pour faire entendre la voix des animaux, mais aller crier dans la rue ne me convient pas au final. Je pense aujourd’hui que le meilleur moyen pour moi de défendre leur cause c’est d’utiliser mes compétences, l’écriture et le dessin, à cet effet.

Sont-ils aussi importants dans votre vie ?

Oh oui ! J’ai toujours eu des animaux, je ne peux pas vivre sans leur contact. J’ai quatre chats, deux chiens et une jument. Les animaux sont sensibles et vrais, sans jugement. Ils nous aiment et nous acceptent tels que nous sommes. Ils nous voient tels que nous sommes. Ce sont des compagnons précieux.

Quel·le est votre auteur·e préféré·e ? Votre livre préféré ?

Voila une question difficile ! Issue d’une filière littéraire j’ai beaucoup lu, et j’essaie de garder le temps encore aujourd’hui pour me plonger dans un bon livre.

S’il faut citer quelques livres que j’ai dévorés, je dirais La nuit des temps de Barjavel, L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux de Nicholas Evans, et Et tu trouveras le trésor qui dort en toi de Laurent Gounelle… Mais il y en a d’autres !

 

Interview publiée pour la première fois sur Overblog le 15 juillet 2020.

2 réponses sur “Interview : Aurore Buisson”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :