Interview : Clarisse Bauwens

Bon­jour à tous et à toutes. Aujour­d’hui, nous allons par­ler aven­ture avec l’autrice de Mys­téria : Clarisse Bauwens.

Clarisse Bauwens

Tu viens de sor­tir un super roman d’aventures pour enfants Mys­téria : con­tre les voleurs de bijoutiers. Présente-nous l’histoire. À quelle tranche d’âge est-elle destinée ? 

La série Mys­téria s’adresse aux enfants de 9 à 12 ans. Il s’agit d’une série en tomes com­pagnons racon­tant les aven­tures d’une énig­ma­tique enquêtrice pleine d’audace, de créa­tiv­ité et de piquant : Mys­téria. Dans cette pre­mière mis­sion aux mul­ti­ples rebondisse­ments, l’héroïne affronte un duo de mal­frats que rien ne sem­ble arrêter jusqu’à ce qu’elle s’en mêle. Cette étrange jeune fille au masque turquoise, vêtue de noir de la tête aux pieds va-t-elle met­tre fin aux agisse­ments de ces voy­ous ? Et les livr­era-t-elle une fois de plus au lieu­tenant Bre­douille ? C’est ce qu’espèrent Hélène, Leonie, Mylène et Stel­la, ses plus grandes admiratrices.

Cours­es pour­suites entre vélos élec­triques et onewheel, explo­sion de boites piégées, pas­sage aux urgences, cav­ale, enlève­ment, éva­sions, le lecteur n’est pas au bout de ses sur­pris­es au fil de pages.

Couverture Mystéria

La thé­ma­tique du har­cèle­ment sco­laire est égale­ment amenée dans la série avec le per­son­nage d’Hélène. Depuis son acci­dent et sa pro­thèse de jambe, elle est la cible des moqueries de ses cama­rades. Mais grâce à son amie Stel­la, les choses vont vite chang­er et de façon très cocasse.

C’est donc un livre pour enfants rem­pli d’humour, de sol­i­dar­ité, d’action et d’apprentissages.

Tu prévois d’autres tomes, dis-en nous plus. Com­bi­en, quand ? Fais-nous saliv­er ! 😉

Le pre­mier jet du tome 2 est ter­miné et attend sa phase de relec­ture qui com­mence la semaine prochaine. J’espère le voir sur Ama­zon fin de cette année ou début de l’année suiv­ante. Le syn­op­sis du tome 3 est égale­ment prêt. Quant à ma liste d’idées pour les tomes suiv­ants, elle est régulière­ment mise à jour. Donc oui, j’espère une série d’au moins dix tomes, voire plus.

Tu as eu une idée géniale : tu as créé, en plus de ce livre, un car­net de mis­sions, ven­du à part, à rem­plir par tes jeunes lecteurs. Peux-tu nous en parler ?

Petite, je jouais sou­vent au détec­tive dans mon vil­lage, avec mon voisin. On se pre­nait un peu pour des mini Jambes Bond et on rem­plis­sait toutes sortes de car­nets à feuilles blanch­es. Je nous avais même fait des badges d’enquêteurs. L’idée d’accompagner chaque tome d’un car­net s’est donc vite présen­tée à moi. J’espère fournir aux enfants pas­sion­nés de mis­sions un car­net « tout prêt » qu’il ne reste plus qu’à rem­plir. Je l’ai fait selon ce que je notais dans mes car­nets de mis­sion quand j’étais gamine.

Couverture du Carnet de missoins

Tes livres sont sor­tis respec­tive­ment les 19 et 21 juin 2021 et tu ne fonc­tionnes qu’avec Ama­zon KDP, c’est bien ça ? Est-ce un choix ou bien l’impossibilité de faire autrement ?

Le tome 1 a été disponible dès le 21 juin, et le car­net de mis­sion le 25 (suite à une erreur chez KDP). Pour l’instant, oui, je ne fonc­tionne qu’avec Ama­zon. Les maisons d’édition que je prospecte ont des délais de un à trois ans avant de sor­tir un livre en librairie. Et atten­dre un à trois ans pour voir son livre pub­lié, cela sig­ni­fie écrire pen­dant un à trois ans sans avoir de lecteurs. Ce qui n’est pas envis­age­able pour moi. Écrire pour per­son­ne est telle­ment démo­ti­vant. Je me suis donc lancée dans l’autoédition, en atten­dant de trou­ver la bonne mai­son d’édition.

Mon com­pagnon et moi sommes égale­ment en voy­age autour de l’Europe depuis mars 2020 et encore jusqu’en novem­bre 2021. Pass­er par un imprimeur, me ferait envoy­er les livres à l’étranger, puis les ren­voy­er moi-même aux lecteurs : c’est donc momen­tané­ment compliqué.

Pourquoi ce prix bas de 7,99 € pour le broché de Mys­téria? T’assure-t-il une marge suffisante ?

Après une étude du marché poussée, j’ai été con­trainte de m’aligner aux tar­ifs pra­tiqués dans la branche « romans jeunesse non-illus­trés ». J’avoue que ce n’est pas facile et que la marge est vrai­ment petite. Mais peut-être vais-je devoir aug­menter le prix à 9,99 € dans un ou deux mois. J’attends de voir le pre­mier bilan. Donc si vous le voulez à petit prix, c’est maintenant ! 😊

Par­lons un peu de toi à présent… Je crois que tu es une sportive qui aime les voy­ages. D’ailleurs, je sens-là un point com­mun avec ta petite héroïne, je me trompe ?

Tu m’as gril­lée… haha. Selon Bertrand Lavier, “L’in­spi­ra­tion ne rime pas for­cé­ment avec la tran­spi­ra­tion”. Je peux te dire que pour moi, ce fut tout l’in­verse… J’en ai sué, des gouttes, pour faire naître Mys­téria. Et des vraies, pas des fic­tives. Une héroïne cein­ture noire de karaté, qui fait du para­pente, du ski, du kitesurf, de l’escalade… ça fait transpirer !

Eh oui, mes par­ents ne nous ont pas épargnées, ma sœur et moi. Durant toute notre enfance et jusqu’au départ du nid famil­ial, nous avons eu droit à un véri­ta­ble entraîne­ment digne du SAS : judo, karaté, gym­nas­tique acro­ba­tique, vtt, rollerblade, patin à glace, escalade, ski, snow­board, kitesurf, et j’en passe… sans oubli­er le côté artis­tique : solfège, piano, chant. Mais, hormis les mul­ti­ples cour­ba­tures et heures de devoirs extra sco­laires, quel plaisir d’avoir gran­di dans une telle diver­sité sportive et musi­cale. Sans le savoir, mes chers par­ents ont fait naître en moi l’en­vie de créer un jour une héroïne pour enfants. C’est donc grâce à eux, et à toutes ces gouttes de sueur, qu’est née Mystéria.

Quant aux voy­ages, je ne les « pra­tique assidu­ment » que depuis le 7 mars 2020, date à laque­lle mon com­pagnon et moi avons quit­té la Suisse pour voy­ager avec notre four­gon amé­nagé. Avant, nous par­tions tous les week­ends avec le four­gon mais pas très loin.

Avec toutes les activ­ités que tu fais, ta vie per­son­nelle et pro­fes­sion­nelle, où trou­ves-tu encore le temps d’écrire ?

Le temps d’écrire cor­recte­ment, je l’ai juste­ment trou­vé durant ce voy­age. Avant, ce n’était pas pos­si­ble. Notre tour d’Europe m’a per­mis de me ren­dre compte de l’importance de l’écriture pour moi. Je sais main­tenant que j’en ai besoin. C’est pour cela que j’ai décidé de tra­vailler à 50% après notre voy­age, et d’écrire à 50%. Les week­ends res­teront pour le sport, l’adrénaline et les nou­velles idées d’aventures à faire vivre à Mystéria.

Enfin, l’incontournable, ton livre préféré ? Ton auteur ou autrice préféré·e ?

La ques­tion que je red­oute à chaque fois haha. Je n’ai pas vrai­ment de livre préféré. J’aime lire tous les livres d’aventures et d’action, qu’ils soient pour enfants ou adultes. Agatha Christie, Georges Chaulet et Antho­ny Horowitz m’ont accom­pa­g­née durant toute mon enfance et ado­les­cence. Je leur dois le gout de la lecture.

 

Voilà, c’est tout pour cette inter­view, mais vous pou­vez retrou­ver Clarisse et Mys­téria sur : https://www.clarissebauwens.com/

Bouton pour découvrir mes livres

Laisser un commentaire