Interview : Émilie Loyer

Bonjour à tous et à toutes. Pour cette première interview 2021, j’ai choisi de vous présenter une jeune autrice de fantasy : Émilie Loyer.

Emilie Loyer

Émilie, votre nouveau livre Sur le fil du temps vient de sortir (janvier 2021), il s’agit je crois d’un mélange de fantasy, votre genre de prédilection et de dystopie. C’est bien ça ? Pouvez-vous nous en dire plus sur ce livre ?

Il s’agit d’un livre mêlant magie et retour dans le temps.

Vous y découvrez un monde en perdition, proche de l’extinction où il existe quatre formes de magie (une magie de mental, une de fondamentale, une de contrôle et une autre de guerrier). L’Empereur Ultime a pris le pouvoir et a réussi à anéantir en quasi-totalité les trois autres formes de magie. Seul un petit clan de résistants peut encore l’anéantir. Leur dernier espoir est d’envoyer un guerrier – Zacharie – surentraîné dans le temps à un moment et à un endroit choisi afin qu’il tue cet Empereur Ultime, qui a été jusqu’à effacer totalement son identité de la mémoire collective.

Couverture de Sur le fil du temps

Malheureusement, ce tyran apprend cette ultime action et tente le tout pour le tout en essayant de tuer ce guerrier. Le dernier espoir est donc de remplacer Zacharie par Alix, la meilleure amie du jeune homme. Rien ne se passe comme prévu et l’adolescente retourne bien dans le passé, mais trop loin dans le temps. Elle se retrouve ainsi démunie dans un passé qu’elle ne connaît pas, entourée d’étrangers sans autre possibilité que d’attendre la fin du monde…

Enfin, j’ai voulu ce livre accessible à tous en y choisissant une typologie adaptée aux personnes dyslexiques. Cela rend la lecture plus facile et moins fatigante pour tout le monde, je pense.

C’est un curieux mélange de genres qui n’est pas commun. Où en avez-vous eu l’idée ?

Toutes mes idées me viennent de mes rêves. Ces derniers sont très fortement inspirés, je pense, de mes lectures et de mes séries ou films favoris. Je ne suis pas partie sur une volonté propre de mêler deux genres différents, j’ai juste voulu raconter ce que j’avais au fond de moi, ce qui grandissait au fur et à mesure que grossissait mes personnages. Et cela a créé Sur le fil du temps, qui s’avère être de la fantasy dystopique. 😊

Vous avez aussi écrit Les légendes oubliées, une saga en quatre tomes qui est un véritable succès et dont le dernier, Les Mara, est sorti en juillet 2019.  Vous attendiez-vous à pareil succès ?

Alors là, pas du tout ! Je suis d’ailleurs toujours étonnée lorsque je reçois des petits messages sympathiques des lecteurs qui me disent adorer mon histoire et ma plume. Je n’écris pas pour vendre ou pour être connue, j’écris parce que j’aime ça et que j’avais besoin, avec le premier tome de mon histoire, de savoir si j’avais un réel talent ou juste un besoin de frapper les touches…

Couverture des Légendes oubliées tome 4

Apparemment, j’ai un « talent » même si une nouvelle fois, j’en suis encore à douter de moi. J’attends d’ailleurs avec impatience des retours pour mon nouvel ouvrage, qui est différent de ma saga, afin de savoir si mon lectorat aime toujours autant mes histoires ou si ma saga a été un « coup de bol »… :p

Vous avez l’air d’être une autrice féministe. C’est un engagement important pour vous ?

Oui et non. Réponse de Normand (d’ailleurs les pauvres !), je sais, mais je m’explique :

Ma saga Les légendes oubliées place les femmes au cœur de l’ouvrage. J’en avais assez de lire des ouvrages où les femmes n’ont que trois possibilités :

  • La petite princesse qui a absolument besoin d’un homme pour l’aider à se sauver.
  • La femme sans pouvoir qui au bout de trois pages est devenue une grande prêtresse que tout le monde respecte… (je ne trouve pas cela crédible, lorsque nous devons toujours prouver – dans notre société – que nous avons une réelle place !)
  • Une méchante qui au final est bien moins forte que le héros !

J’ai donc décidé que mes héroïnes seraient déjà fortes mentalement et physiquement, avec notamment une reine des Amazones ! Mais pour le bien de l’histoire, il fallait tout de même qu’elles puissent toutes évoluer et grandir, à leur rythme, en fonction des épreuves qu’elles traversent et des objectifs qu’elles se fixent.

Nous retrouvons un peu le même schéma pour Sur le fil du temps. Bien qu’Alix soit envoyée dans le passé sans aucune préparation, elle est tout de même déjà au plus fort de ses capacités magiques, parce qu’elle a dû affronter une vie injuste remplie d’ennemis et d’hommes qui souhaitaient l’abattre.

Couverture des Légendes oubliées tome 3

Bref, tout cela pour expliquer que mon but n’était pas de mettre au premier plan le féminisme, mais seulement d’écrire des histoires plus cohérentes et logiques avec des femmes au centre de tout cela.  Résultat ? Des femmes fortes et guerrières qui n’ont pas besoin d’hommes pour régir leur vie (même si ces derniers ont tout de même une belle place dans leur vie), ce qui donne une belle définition, en effet du féminisme… La boucle est bouclée.

Et dans la vie de tous les jours ? Je peux très bien ouvrir une porte moi-même (même si c’est plus romantique de laisser « l’homme » le faire) et payer la moitié du restaurant ! Et bien entendu, je trouve totalement injuste que nous n’ayons pas le même salaire qu’un homme (et j’en ai fais les frais !) sous prétexte que nous pouvons donner la vie alors même qu’il faut bien du courage et de la force mentale pour réussir cet exploit ! Oui, je suis féministe !

Vos personnages baignent dans un univers magique ; vous-même avez une formation scientifique. Est-ce que la part rationnelle qui est en vous regrette de ne pas vivre dans ce genre d’univers ?

Un très grand OUI ! J’ai besoin de magie, de féerie et d’imaginaire dans mon quotidien. J’ai besoin de me dire que l’on peut encore interagir avec des disparus, qu’il est possible de voir des fées dans chaque branche d’arbres qui bouge et que les coccinelles sont vraiment porteuses de bonnes nouvelles… Nous vivons dans un monde – surtout à l’époque de cette épidémie – gris et sans saveur. Il faut donc trouver de la magie là où notre monde en manque cruellement.

On vous a déjà comparé à l’héroïne de votre saga. Qu’est-ce que cela vous inspire ? Rire, fierté, autre ?

Je rigole toujours lorsqu’on me le dit. Et puis je finis par me poser la question. J’ai même quelqu’un qui m’a certifié que mes vies antérieures n’avaient pas été de tout repos. C’est possible, mais dans ce cas là, et vu ce que je fais vivre à mes héroïnes, je pleure sur ce passé chargé ! Alors autant rire et me dire qu’il n’y a que la couleur des cheveux qui me rapproche de mes héroïnes !

Couverture des Légendes oubliées tome 1

Je ne sais pas me battre physiquement, je n’ai pas leur corps de rêve et je suis tellement maladroite que je me couperais avec la lame de ma propre épée !

Vous avez eu la chance de trouver une maison d’édition (7Ecrit). Comment cela s’est-il passé ?

Pas très bien ! C’est pour cela que j’ai récupéré mes droits et suis maintenant une auteure indépendante. Je ne renie pas ce passage dans ma vie. La maison d’édition m’a ouvert certaines portes et m’a permis de connaître les clefs de l’édition. Mais je n’étais qu’une auteure parmi tant d’autres (ce qui est le cas, en effet) et cette maison d’édition n’avait pas de temps à me consacrer pour les séances de dédicace. Je devais tout faire moi-même pour un « salaire » modique. Alors à quoi bon ? Autant que le travail fourni me serve réellement à moi ! D’où cette décision.

Tous les auteurs et toutes les maisons d’édition sont différents. Je ne suis pas anti édition, au contraire. Mais 7 écrits n’était juste pas fait pour moi au contraire de l’auto-édition qui me comble tous les jours !

Et enfin, la traditionnelle huitième question, votre livre préféré et votre auteur·e préféré·e ?

J’en ai plusieurs malheureusement pour vous ! :p

Mes livres préférés, que je lis et relis et relis encore : la saga de L’épée de vérité et les Harry Potter

Mes auteurs favoris : Maxime Chattam, Mireille Calmel et Nora Roberts.

Pour ceux qui arrivent en tête de liste, parce que sinon j’en ai bien, bien plus !!!!

 

Voilà, c’est tout pour cette interview, mais vous pouvez en découvrir plus sur Émilie et sur ses livres sur http://leslegendesoubliees.e-monsite.com/

Bouton pour découvrir mes livres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :