Salons du livre et foires artisanales

Bonjour à tous et à toutes. Oui, les dédicaces, c’est très bien. Cela peut vous garantir beaucoup de ventes et si vous vous débrouillez bien et en faites assez, cela peut même vous garantir un début de salaire. Cependant, ne vous a-t-on jamais dit de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier ? Pour réussir en tant qu’écrivain·e, vous devez diversifier vos canaux de ventes. C’est inévitable. Pour cela, lancez-vous dans les salons et les foires !

Salons et foires : Vous êtes tel un petit poussin qui vient d'éclore : ne ratez pas votre entrée dans le monde.

Les salons du livre

Vous en avez déjà entendu parler, vous en avez peut-être déjà fait. Ils sont incontournables. Peut-être plus encore que les dédicaces.

Il y en a toute l’année. Certains sont généralistes, d’autres spécialisés dans un type de livres donné. Livres pour enfants, science-fiction, polar, BD… Il y en a pour tous les goûts. À vous de choisir ceux qui vous correspondent le mieux. Cependant, si certains peuvent très bien marcher, d’autres peuvent être de vrais cauchemars : pas ou peu de monde, attente, froid, chaud, mauvaise organisation… Comme pour tout, il y a donc les bons et les moins bons. Mais ce n’est qu’en les faisant que vous pourrez vous forger une idée et écrémer.

Quant à l’attitude de vente à adopter, elle est bien loin de celle en dédicace : lorsque vous êtes en dédicaces, vous êtes, a priori, le ou la seul·e écrivain·e sur place à ce moment-là. Vous pouvez donc vous permettre d’aller à la rencontre de vos futurs lecteurs. Sur un salon, cela ne serait pas très fair-play pour les personnes des autres stands. Vous devez rester bien sagement à votre stand.

Bien sagement ? Il existe tout de même deux ou trois petits trucs pour attirer vers vous le chaland.

  1. Une jolie nappe colorée qui attire l’œil,
  2. Un kakémono,
  3. Vous : ayez une tenue qu’on remarque, pourquoi pas un déguisement ou un tee-shirt en rapport avec vos livres (ou pas). Toujours dans le but de vous rendre visible et donc de vous démarquer.
  4. Proposer des bonbons, des biscuits, décorez votre stand d’un petit Pixies ou autre.

Vous l’avez compris, attirer l’œil est le maître mot !

Foires artisanales

Elles fonctionnent un peu comme les salons du livre à ceci près qu’elles ne sont pas dédiées aux livres. Et comme pour les salons du livre, il y a les foires qui sont généralistes et celles qui sont spécialisées dans un type de produits donné, celles qui marchent et les autres.

Je vous conseille de ne pas vous fatiguer à chercher une foire artisanale qui ne soit pas généraliste, vous ne rentreriez pas dans les cases, à moins d’écrire dans un domaine très précis.

Celles qui marchent sont généralement celles qui se trouvent dans les sites touristiques.

Si la foire est en extérieur, vous aurez sans doute besoin d’un parasol forain ou d’une tonnelle. Renseignez-vous.

Pour les techniques de vente en revanche, se sont sensiblement les mêmes que sur un salon du livre. Vous n’êtes pas seul·e, donc évitez d’aller à la rencontre des gens, c’est à eux de venir à vous, d’où l’intérêt, là encore, d’avoir un stand qui attire.

Salons ou foires, dans tous les cas, ne voyez pas les artisans ou les autres auteurs comme des concurrents, mais plutôt comme des collègues, des soutiens qui peuvent vous apporter solutions, bonnes idées et surtout un peu de compagnie dans ce monde de brutes. Voir article sur le sujet.

 

Article publié pour la première fois sur Overblog le 15 juin 2020.

 

Bouton pour découvrir mes livres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :