Typographie d’un dialogue

Bonjour à tous et à toutes. Je vous avais promis dans l’article La ponctuation que d’autres viendraient sur ce sujet. En voici donc un. Notez que je compte réaliser un second article sur les dialogues. Je ne traite donc ici que de leur typographie.

Photo de mésanges à la coupelle d'eau

Dans un dialogue rédigé en style direct (le prochain article sur les dialogues traitera justement des styles direct et indirect), on change de personne en allant à la ligne et en commençant la ligne par un tiret cadratin.

Exemple de dialogue tiré de Bucéphale et Alexandre une amitié interdite

Dans cet extrait du troisième chapitre de mon livre Bucéphale et Alexandre une amitié interdite, c’est la règle que j’ai appliquée. Et c’est cette règle que j’applique à chacun de mes dialogues écrits en style direct. Cependant, vous voyez qu’il n’y a ici aucun guillemet, ni français, ni anglais, ni ouvrant, ni fermant. Autrefois, on ouvrait un dialogue par des guillemets français et on le fermait aussi par des guillemets français. Cela avait pour effet de faire sauter le tout premier tiret cadratin du dialogue. Suivant cette règle, j’aurais dû écrire mon dialogue ainsi :

« Il fera un très beau toro, une très belle corrida.

— Tu f’rais mieux d’y préparer Alex, il a l’air de croire que ça durera toujours.

— Pas besoin, il s’est déjà attaché, il en a déjà vu partir.

— C’est vrai que ce n’est pas comme s’il ne connaissait pas la suite, mais… »

 

Aujourd’hui, les deux règles sont acceptées, à condition bien sûr de rester cohérent·e au sein d’un même texte.

N’oubliez pas qu’on n’utilise jamais les guillemets anglais pour ouvrir ou fermer un dialogue !

Mais alors, si on n’utilise pas les guillemets français pour ouvrir ou fermer un dialogue ni les anglais, quand les utilise-t-on ?

Toujours dans mon roman Bucéphale et Alexandre une amitié interdite, Alexandre parle souvent à ses deux animaux, Bucéphale et Vadrouille. Dans ce cas, il n’y a pas de dialogue puisque bien entendu, les animaux ne lui répondent pas. Les phrases d’Alexandre sont donc encadrées par des guillemets français.

Citation de Bucéphale et Alexandre une amitié interdite

Citation de Bucéphale et Alexandre une amitié interdite

Ici, les paroles d’Alexandre n’introduisent pas un dialogue. Elles sont rapportées au sein du texte, il s’agit donc plus d’une citation. Donc, les guillemets sont et doivent être conservés.

Notez qu’après «Tu y crois, toi ? » je n’ai pas mis de majuscule. Cela aurait été fautif dans ce cas, car il ne s’agissait pas d’une nouvelle phrase, mais d’une incise dite de dialogue qui ne porte jamais de majuscule, même si, dans ce cas, nous l’avons vu, il s’agit d’une citation… qui est déjà finie !

D’ordinaire, l’incise est introduite par une virgule, mais celle-ci disparaît après une ponctuation forte (point, point d’interrogation ou d’exclamation).

Et pour les guillemets anglais ?

En français, les guillemets anglais sont de second niveau. On s’en sert quand on fait une citation dans une citation et qu’on a donc déjà ouvert des guillemets français.

Exemple :

Anouck m’a déclaré hier : « Ce beau temps de début d’année ne me plaît pas ! Tous les experts le disent, “c’est le réchauffement climatique” ! »

 

Article publié pour la première fois sur Overblog le 01 avril 2019.

 

Une réponse sur “Typographie d’un dialogue”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :