Moyens de transport et prépositions

Bon­jour à tous et à toutes. La con­struc­tion d’une propo­si­tion autour d’un moyen de trans­port néces­site l’emploi d’une pré­po­si­tion, à ou de en l’oc­cur­rence. Mais com­ment savoir laque­lle utiliser ?

Voyager à vélo

On notera deux cas de figures :

  • Lorsqu’on se trou­ve dans le moyen de trans­port : dans une voiture, dans un train, dans un bus, dans un bateau, etc. On emploiera alors la pré­po­si­tion en. Ain­si, on dira en voiture, en train, en bus, en bateau, etc.

Exem­ple : Il va au tra­vail en tram.

  • Lorsqu’on se trou­ve sur le moyen de trans­port : sur un vélo, sur un cheval, sur une moto, etc. On emploiera alors la pré­po­si­tion à. Ain­si, on dira à vélo, à cheval, à moto, etc.

Exem­ple : Il se balade à vélo.

ATTENTION : On marche à pied. Car on est sur ses pieds, mais pied ne prend ici jamais de s, car on avance un pied après l’autre. En revanche, on saute à pieds joints.

Bouton pour découvrir mes livres

Différencier ça, çà et sa

Cer­tains ont du mal à dif­férenci­er les petits mots de liai­son ça, çà et sa. Voilà qui devrait les y aider.

Sa musique, sa partition

Ça

Il s’ag­it d’un pronom démon­stratif qui sig­ni­fie cela.  On peut donc le rem­plac­er par cela.

Exem­ple : Ce plat me fait envie, ça a l’air bon. => Ce plat me fait envie, cela a l’air bon.

Çà

Il s’ag­it d’un adverbe de lieu qui sig­ni­fie ici et que l’on emploie exclu­sive­ment dans l’ex­pres­sion çà et là.

Exem­ple : Il flâ­nait, çà et là, le cœur léger, emporté par sa musique.

Sa

Adjec­tif pos­ses­sif féminin sin­guli­er, sa cor­re­spond au féminin de son. On peut donc rem­plac­er l’un par l’autre.

Exem­ple : J’aime cette chanteuse, sa voix est très belle. => J’aime cette chanteuse, son tim­bre est très beau.

Bouton pour découvrir mes livres

Différencier la, là, l’a et l’as

Bon­jour à tous et à toutes. Entre la et la, la et là, l’a et l’as, il y a de quoi per­dre le nord… Pour­tant, il était juste là !

La fleur : le bouton d'or

La

La est un arti­cle défi­ni. C’est le féminin de « le » et on le trou­ve donc devant des noms.

Exem­ple : Que la fleur est jolie !

La

La est aus­si un nom mas­culin invari­able. Il s’ag­it d’une note de musique, la six­ième de la gamme de do.

Exem­ple : Donne-nous le la s’il te plaît.

Là est un adverbe qui désigne un lieu plus ou moins éloigné. On le retrou­ve dans l’ex­pres­sion ici et là et dans là-bas. On peut le rem­plac­er par ici.

Exem­ple :  Et si on allait voir là ? => Et si on allait voir ici ?

L’a

L’a cor­re­spond à l’un des arti­cles défi­nis le ou la élidés, auquel on ajoute le verbe avoir con­jugué à la troisième per­son­ne du sin­guli­er du présent de l’indi­catif. On peut le recon­naître en changeant le temps.

Le + a => L’ + a => L’a

Exem­ple : Il cherche son télé­phone. Il ne l’a pas vu. => Il ne l’avait pas vu.

La + a => L’ + a => L’a

Exem­ple : Il a mangé toute sa tar­tine. Il l’a mangée. => Il l’avait mangée.

L’as

L’as cor­re­spond à l’un des arti­cles défi­nis le ou la élidés, auquel on ajoute le verbe avoir con­jugué à la deux­ième per­son­ne du sin­guli­er du présent de l’indi­catif. On peut le recon­naître en changeant le temps.

Le + a => L’ + a => L’a

Exem­ple : Je cherche mon sac. Tu ne l’as pas vu ? => Tu ne l’avais pas vu ?

La + a => L’ + a => L’a

Exem­ple : Cette farce ne t’as pas fait rire. Tu ne l’as pas aimée. => Tu ne l’avais pas aimée.

Bouton pour découvrir mes livres