L’usage de l’italique

Quand doit-on utilis­er l’i­talique dans un texte ? C’est par­fois assez dur à déter­min­er. Voici quelques règles.

l'italique : penché à l'image de la tour de pise.

L’i­talique, c’est cette police d’écri­t­ure penchée qui nous vient d’I­tal­ie. Son util­i­sa­tion répond à cer­taines règles. Quelles sont-elles ? Il y en a deux principales.

Les titres

Lorsqu’on cite le titre d’une œuvre, celui-ci est tou­jours en italique.

Exem­ple : Il est en train de lire Au seuil du monde, je crois que ça lui plaît.

Les mots étrangers

Les mots étrangers non passés dans le lan­gage courant et le dic­tio­n­naire, ain­si que les expres­sions en latin sont en italique : ex æquo, a con­trario, a min­i­ma, a max­i­ma, a pri­ori, ex nihi­lo, in vivo, in vit­ro, etc.

Exem­ple : La riv­er est la cinquième carte au poker.

=> Pok­er est un nom anglais entré dans le dic­tio­n­naire. Il est écrit en romain. Riv­er est un nom anglais non entré dans le dic­tio­n­naire, il est écrit en italique.

Autres cas

L’i­talique s’emploie dans d’autres cas : pour les noms des bateaux, les noms latins des espèces ou pour faire ressor­tir cer­tains mots d’un texte.

Exem­ple 1 : Le San­ta Maria était le bateau de Christophe Colomb.

Exem­ple 2 : Le Felis sil­vestris catus ou chat est l’an­i­mal domes­tique préféré des Français.

Bouton pour découvrir mes livres.

Le deux-points et les majuscules

Bon­jour à tous et à toutes. Beau­coup ne savent pas quand met­tre une majus­cule après un deux-points. Voici donc la règle.

Photo de deux têtes de pierre

Le deux-points peut intro­duire une énuméra­tion, une cita­tion, une descrip­tion ou établir une rela­tion logique.

Exem­ple 1 : Il m’a dit : « Tu ver­ras, demain il fera beau. »

Exem­ple 2 : Il ne faut pas croire le mythe : les Gaulois n’avaient pas peur que le ciel leur tombe sur la tête.

Alors dans quel cas met-on une majuscule ?

La règle générale est de ne pas met­tre de majus­cule après un deux-points.

Sauf :

  • Pour débuter une cita­tion, alors on n’ou­blie pas les guillemets,
  • À un nom pro­pre ou assimilé,
  • À un titre d’œuvre,
  • Dans un cour­ri­er offi­ciel, après les inti­t­ulés « Objet », « Avis », « Des­ti­nataire », « Remar­que », etc.

Atten­tion, on ne met pas de deux-points après un titre ou un sous-titre seul sur sa ligne. On mar­quera par exem­ple, « Intro­duc­tion » et non « Introduction : ».

 

Arti­cle pub­lié pour la pre­mière fois sur Overblog le 17 août 2020.

 

Mes livres

Saints, religions, majuscules et traits d’union

Bon­jour à tous et à toutes. Savoir quand met­tre ou pas une majus­cule à un nom religieux est par­fois compliqué…

Petit tour d’horizon.

Religion

Dieu ou dieu ?

Que l’on soit croy­ant ou pas, lorsque le nom désigne le dieu d’une reli­gion monothéiste, on lui met une majus­cule, dans tous les autres cas, il prend une minuscule.

Exem­ple : Sylvie est chré­ti­enne, elle croit en Dieu. Chan­dra est hin­douiste, elle prie le dieu Shiva.

Les saints

La reli­gion chré­ti­enne compte de nom­breux saints et les pays à dom­i­nante chré­ti­enne comme la France, de nom­breuses villes, noms de rues ou de bâti­ments reprenant le nom d’un saint ou d’une sainte, sans par­ler des fêtes du calendrier.

Lorsqu’on par­le de la per­son­ne elle-même, l’ad­jec­tif saint ou sainte prend une minus­cule et n’est pas relié au nom de la per­son­ne par un trait d’union.

Exem­ple : Ce petit a appris l’his­toire de saint Sébastien, il en a été piqué au vif !

En revanche, lorsqu’il s’ag­it d’un nom de lieu (ville, rue, etc.) ou de fête, les adjec­tifs saint ou sainte pren­nent une majus­cule et sont reliés au nom par un trait d’union.

Exem­ple : J’ai vis­ité Saint-Sébastien cet été, que de monde !

ATTENTION : Priv­ilège du roi, Louis IX qui est devenu Saint Louis, garde sa majus­cule à saint, mais sans trait d’union.

Les livres sacrés

Qu’on par­le de la Bible, du Coran, de la Torah ou de tout autre livre sacré, il prend tou­jours une majuscule.

Excep­tion, quand le mot bible ne désigne plus le livre des Chré­tiens, mais, par exten­sion, un livre qui fait référence dans son domaine, il devient nom com­mun et prend donc une minuscule.

Exem­ple : Ce livre devrait être la bible de tout bon jardinier.

Église ou église ?

Lorsqu’on par­le du tem­ple dans lequel vien­nent prier les fidèles, le mot prend une minus­cule. Si, en revanche, il s’ag­it de l’in­sti­tu­tion religieuse, il prend une majuscule.

Exem­ple : Gabrielle ira à l’église dimanche.

 

Décou­vrez ce tuto en vidéo en cli­quant ici !

Et surtout, n’ou­bliez pas de liker ! 😉

 

Arti­cle pub­lié pour la pre­mière fois sur Overblog le 28 octo­bre 2019.

 

Mes livres