Il est mort

Goupil bien vivant. Mort le 14 mars 2014.

Il est mort

Il est mort

Cette nuit de mars,

Mars a vain­cu le sort

Sin­istre farce

 

Pleure mon cœur

Pleurent mes yeux

Encore cette heure

Avec lui ? Trop peu

De temps, de caresses,

De sourires et de tendresses.

C’est fini, il est mort

Avant d’être sénior

 

Avant d’avoir pu goûter

Chaque ray­on de lumière

Que le soleil lui offrait

C’est la nuit, Dernière

 

Il est mort. Tas de cendres

Dans une boîte. Rendre

L’âme, je ne lui permets

Pas. Et à qui ? Emmitouflée,

Dans mon cœur, je la garde

Pris­on­nière. Je la couve,

À chaque sys­tole je suis louve

Je la ten­dresse, la regarde.

 

Il est mort. Trois mots

Qui jouent les minimaux

Qui cachent leur poids lourd,

Ont de sin­istres contours

Cachent leur immensité,

Leur triste éternité.

 

Il est mort.

 

À Goupil

© Copy­right Mar­jo­laine PAUCHET

Laisser un commentaire