Solitude

Désert sans vie. Être seul…

Solitude

Enc­los. L’éléphanteau, seul,

De sa trompe tient sa queue

Dans un soli­taire tête-à-queue

Rem­place douces aïeules

 

La grue dans le fir­ma­ment bleu,

Seul volatile de l’immense lieu

Appelle, appelle, ses compagnons.

Dans le ciel vide, nul ne répond.

 

Prairie. L’étourneau cherche

Quelque repas, seul. A‑t-il peur

De ne pas voir le prédateur ?

L’étourneau esseulé cherche.

 

Dans le grand champ, on compte

Un papil­lon, un bour­don, un…

Seuls cha­cun, ils décomptent

Cinq, qua­tre, trois, deux, un…

 

© Copy­right Mar­jo­laine PAUCHET

Laisser un commentaire