Un petit poisson, un petit oiseau

Les parents de Plume lui ont appris à pêcher. Posé sur sa branche, au-dessus du cours d’eau, il guette les poissons. Quand il en voit un, à toute allure il plonge, l’attrape dans son bec et remonte vite à l’aide de ses ailes.

Martin pêcheur sur sa branche

Ce jour-là, Plume plonge, attrape son poisson et en un éclair en voit un autre, c’est le coup de foudre !

Les rayons du soleil se reflètent sur les écailles de Bulle, l’illuminent.

Plume le petit oiseau et Bulle le petit poisson sont beaux l’un pour l’autre. Ils s’aiment d’un amour tendre.

Bulle à la surface de l’eau regarde Plume sur sa branche. Plume attrape Bulle avec douceur, le pose sur la branche. Bulle ne peut plus respirer, se débat, glisse, retombe dans l’eau.

Plume plonge, reste autant qu’il peut près de son aimé.  À son tour de ne plus respirer, il remonte et à nouveau regarde Bulle depuis sa branche.

Dans les yeux l’un de l’autre, ils soupirent.

Un autre oiseau a aperçu Bulle, à toute vitesse il plonge pour l’avaler. Bulle se réfugie au fond du cours d’eau, derrière une grosse pierre. Là, il rencontre Broch’, un vieux et gros poisson qui le rassure et lui dit :

« Tu sais, si tu veux vivre avec ton oiseau, descends la rivière, loin, loin, près de l’embouchure. Tu trouveras des arbres avec les pieds dans l’eau. »

Alors Bulle et Plume descendent la rivière, passent les méandres, les rapides, les barrages et les cascades, échappent aux prédateurs, aux chasseurs et aux pêcheurs. Ils vont loin, loin, près de l’embouchure pour être à deux, tous les deux.

Enfin, ils trouvent ce dont Broch’ leur avait parlé, des arbres avec des racines qui sortent de terre et s’enfoncent dans l’eau.

Plume se pose sur la racine, les pattes dans l’eau. Près de lui vient Bulle. De sa nageoire, il lui effleure la patte.

Là, un petit poisson, un petit oiseau s’aiment d’amour tendre.

Et de leur amour naissent plein de petits poissons volants.

 

Copyright – Marjolaine Pauchet

Article publié pour la première fois sur Overblog le 20 novembre 2017.

Mes livres

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :