Différent et différend

Bon­jour à tous et à toutes. À peu près tout le monde sait qu’il faut un t à dif­férent. Mais peu con­nais­sent dif­férend. Explications…

Coquelicot seul au milieu d'un champ de colza : ou la définition de la différence.

Différent

Avec un t, il s’ag­it d’un adjec­tif qui sig­ni­fie ne pas être sem­blable. Des deux homonymes, il s’ag­it de celui qu’on retrou­ve le plus sou­vent. On peut l’i­den­ti­fi­er en le met­tant au féminin : dif­férente. Le nom cor­re­spon­dant est différence.

Exem­ple : Ces deux tableaux sont très dif­férents. Ils n’ont rien à voir. => Ces deux toiles sont très dif­férentes. Elles n’ont rien à voir.

Différend

Avec un d, il s’ag­it d’un nom mas­culin syn­onyme de désac­cord, voire de dis­pute ou de litige.

Exem­ple : Ces deux hommes ne sont pas d’ac­cord, ils ont un différend.

Bouton pour découvrir mes livres

Battre et bâtir

Le passé sim­ple de l’indi­catif et l’im­par­fait du sub­jonc­tif des verbes bat­tre et bâtir se pronon­cent de la même façon. De quoi les con­fon­dre aus­si à l’écrit. Voici les différences.

bâtisseurs

Battre

Bat­tre sig­ni­fie frap­per et peut être employé sous forme pronom­i­nale. Il s’ag­it d’un verbe du troisième groupe qui con­serve tou­jours ses deux t dans au passé sim­ple et à l’im­par­fait du sub­jonc­tif et qui ne porte jamais d’ac­cent cir­con­flexe sur son radical.

Son par­ticipe passé est battu.

Passé sim­ple

Je battis
Tu battis
Il, elle, on battit
Nous battîmes
Vous battîtes
Ils, elles battissent

Impar­fait du subjonctif

Que je battisse
Que tu battisse
Qu’il, elle, on battît
Que nous battissions
Que vous battissiez
Qu’ils, elles battissent

Exem­ple : Vous bat­tîtes le fer pen­dant qu’il était chaud.

Bâtir

Bâtir sig­ni­fie con­stru­ire, le plus sou­vent en par­lant d’un bâti­ment. Il s’ag­it d’un verbe du deux­ième groupe qui n’a qu’un seul t au rad­i­cal et qui porte tou­jours un accent cir­con­flexe sur le a.

Son par­ticipe passé est bâti.

Passé sim­ple

Je bâtis
Tu bâtis
Il, elle, on bâtit
Nous bâtîmes
Vous bâtîtes
Ils, elles bâtirent

Impar­fait du subjonctif

Que je bâtisse
Que tu bâtiss­es
Qu’il, elle, on bâtît
Que nous bâtissions
Que vous bâtissiez
Qu’ils, elles bâtissent

Exem­ple : Les Égyp­tiens bâtirent les pyra­mides pour per­me­t­tre à leur pharaon d’ac­céder à la vie éternelle.

Bouton pour découvrir mes livres

Différencier à, a et as

Bon­jour à tous et à toutes. Cer­tains ont des dif­fi­cultés à savoir quand met­tre un a avec accent, sans accent, avec un s ou sans s… Ne per­dons pas plus de temps, ce n’est pas bien compliqué.

Labyrinthe du B.A.-BA

A

Il s’ag­it du verbe avoir con­jugué à la troisième per­son­ne du sin­guli­er (il, elle, on) du présent de l’indi­catif. Puisque c’est un verbe con­jugué, pour l’i­den­ti­fi­er, on peut chang­er le temps du verbe.

J’ai
Tu as
Il, elle, on a
Nous avons
Vous avez
Ils, elles ont

Exem­ple : Il a une bonne idée. => Il avait une bonne idée. => La phrase con­serve son sens.

As

Il s’ag­it du verbe avoir con­jugué à la deux­ième per­son­ne du sin­guli­er (tu) du présent de l’indi­catif. Puisque c’est un verbe con­jugué, pour l’i­den­ti­fi­er, on peut chang­er le temps du verbe.

J’ai
Tu as
Il, elle, on a
Nous avons
Vous avez
Ils, elles ont

Exem­ple : Tu as un télé­phone dernier cri. => Tu avais un télé­phone dernier cri. => La phrase con­serve son sens.

À

Il s’ag­it d’une pré­po­si­tion, c’est à dire d’un petit mot de liai­son. Elle per­met de reli­er deux mots ou groupes de mots. On ne peut pas la remplacer.

Exem­ple : Il va à l’épicerie. => Il va avait l’épicerie. => La phrase mod­i­fiée n’a plus aucun sens. La pré­po­si­tion à relie le verbe aller au groupe l’épicerie.

Bouton pour découvrir mes livres